Accueil > L'Association > Inauguration des résidences de Paris le 24 janvier 2019

Inauguration des résidences de Paris le 24 janvier 2019

235_Inauguration-résidences-Paris@GregoryBarboux
04.02.2019

Le jeudi 24 janvier, après deux ans et demi de travaux de rénovation, les résidences de Paris ont officiellement été inaugurées lors d’un événement qui a regroupé les élèves et les archis.

 

Crédit photo : Gregory Barboux

 

Nombre d’archis ont connu l’ancienne ou la nouvelle maison, situées de part et d’autre du périphérique parisien, leurs 710 chambres et sanitaires collectifs… Malgré des travaux menés de 1998 à 2003, la première, construite en 1950 sur financement de l’État et de la Soce (à 50/50), comme la seconde, ouverte onze ans plus tard, avaient bien besoin d’une nouvelle jeunesse.

Après rénovation, l’« ancienne » est entrée en service en 2017 et la « nouvelle » a ouvert ses portes en octobre 2018. Aux 710 chambres succèdent 452 studios de 17 m² environ qui sont proposés à un loyer de 550 euros/mois (hors APL) – l’une des offres les moins chères en région parisienne, surtout à ce niveau de qualité. Plusieurs appartements portent à 514 le nombre de lits disponibles. Ces apparts sont comme des colocations, chaque chambre disposant de sa propre salle d’eau (douche et WC). Ne parlons pas du foy’s (150 m² dans l’ancienne), des salles de conférences et espaces de travail, de la salle de muscu, des laveries, des biffut’s à chaque étage, du wifi… Les photos ci-dessous en donnent une idée.

Le passage de 710 chambres à 452 studios reflète les changements dans l’organisation des études aux Arts. Même si les conscrits sont plus nombreux (des promos de 200 par Tabagn’s, ce n’est pas rare), la concentration est moindre qu’autrefois à Paris. Les conscrits vont et viennent entre l’Europe, voire la Chine ou les États-Unis, les différents Tabagn’s et le boulevard de l’Hôpital. Certains y étudient pendant un semestre, d’autres moins longtemps. La résidence est aujourd’hui occupée à 49 % par des Gadz (essentiellement dans l’ancienne maison) et à 34 % par des étudiants de l’Ensam hors cycle grande école. Le reste par des non-Gadz et non-Ensam. Le défi des gestionnaires est en effet de maximiser le taux de remplissage : il est nécessaire qu’il atteigne 92 % tout au long de l’année (97 % le jour de l’inauguration) pour rembourser les emprunts contractés pour financer les travaux de rénovation.

Au total, ces deux chantiers ont coûté 31,5 millions d’euros, financés par des prêts de la Caisse des dépôts (20 millions d’euros) et de deux banques (6,8 millions d’euros). Le complément provient de dons fait à la Fondation A et M et de dons faits à la Soce. Notre communauté a ainsi mobilisé 4,7 millions d’euros pour réaliser ces logements adaptés aux besoins des étudiants d’aujourd’hui.

 

2 mins pour revivre l'événement :


 
 

Hall d'entrée de l'ancienne Maison

 

Chambre de la nouvelle Maison

Chambre de l'ancienne Maison

Espace commun (biffut's)

Espace commun (biffut's)

Salles d'études de la nouvelle Maison

Entrée de la nouvelle Maison