Les trois derniers week-ends ont vu l’avènement de nouvelles promotions de Gadzarts, célébrées par des baptêmes, des monômes en ville (photo : à Châlons le 5 décembre) et des galas. Tour d’horizon de ces festivités…

Au niveau des cours, la rentrée 2021 était qualifiée de "normale" par le ministère après une année universitaire de distanciel et de confinements. Il en fut de même pour la période d’accueil des élèves de première année, parfaitement menée à bien par les Promos 220. Il y a bien eu quelques anicroches, rapidement réglées grâce à l’excellente communication entre l’UE et les Promos 220, mais aussi avec les Délégués de la Soce auprès des campus (DSC), mobilisés à leurs côtés pendant toute la période.

L’année dernière, tous les baptêmes s’était tenus en petits comités à cause du Covid. Retour à la "normale"; cette année, même s’il a fallu déployer de nombreux efforts d’adaptation, principalement pour prendre en charge le contrôle des pass sanitaires des participants en toute occasion et respecter des jauges pour les Galas.

Week-end des 27 et 28 novembre : Cluny et Lille. À Cluny, les festivités ont commencé le vendredi soir entre Archis et PGs pour se terminer le dimanche matin par le baptême officiel, avec parents, discours et monôme en ville. À Lille, le baptême s’est tenu le samedi, suivi du gala des Fignoss le soir.

Week-end 4 et 5 décembre : Châlons, Aix et Metz. Les trois cérémonies de baptême sont habituellement suivies d’un Gala et cette année n’a pas fait exception. Environ 2.000 personnes y ont participé à Châlons et à Metz, et près de 4.000 à Kin. La veille à Metz, le cabinet du préfet avait fait pression pour que la soirée dansante soit annulée. Les élèves ont pris leurs responsabilités pour qu’elles soient maintenue, multipliant leurs efforts pour contrôler le port du masque et les gestes barrières toute la nuit.

Ce même week-end des 4 et 5 décembre, la Promo Angers 220 a pris la courageuse décision d’annuler la nuit de la Ste-Cécile, qui était prévue la semaine suivante (11 décembre), pour éviter le coût d’une annulation à la dernière minute. De plus, elle a été contrainte d’organiser le baptême en configuration restreinte. De nombreux bâtiments du campus étant soit en travaux, soit interdits d’accès pour des raisons de sécurité, seulement 600 personnes étaient autorisées dans l’enceinte du campus, soit juste les deux promos et quelques parents…

Enfin, bien sûr, la période d’accueil est terminée à Bordeaux et la Promo Bo.221 a pris forme. Mais son baptême et le Gala des Fignos ne se tiendront que le 5 février 2022.

Toutes nos félicitations et nos remerciements aux Promos 220 qui ont si bien mené leurs missions de transmission de nos traditions et nos valeurs de solidarité et de fraternité.

Unir pour agir, fiers d’être Gadzarts.

Autres communications