Accueil > L'Association > Documents AgorAM > Mille nouveaux Gadzarts nous rejoignent… quand même !

Mille nouveaux Gadzarts nous rejoignent… quand même !

235_Bordeaux1
19.01.2021

Privées de monômes en ville, parfois d’uniformes, et de la présence de parents et d’archis en nombre, les promotions 220 voient le jour. De manière remarquable, les Promos 219 ont fait face à des circonstances vraiment exceptionnelles pour parvenir à ce résultat.

La pandémie a ralenti le processus de formation de nouvelles promotions de Gadzarts mais les Promos 219 ont tenu bon. Durcissement des consignes sanitaires, interdiction des rassemblements de plus de dix personnes, confinements, couvre-feu… elles ont su adapter leurs programmes d’activité et réussi à partager avec leurs conscrits notre histoire, nos traditions et l’esprit de solidarité et de Fraternité qui nous unit.

La Promo Aix.220 a été la première à voir le jour le 11 décembre. D’autres la rejoignent, à des dates différentes et dans le cadre de cérémonies en comités restreints, toujours adaptées aux contraintes locales. À Angers, elles ont duré deux jours, les 16 et 17 décembre. La Promo An.220 a été baptisée par petits groupes car il fallait respecter la limite du nombre de personnes autorisées sur le campus. À Cluny le 18 décembre, les deux promos ont célébré l’instant dans la plus grande discrétion.

Rappelons qu’en temps normal les baptêmes des nouvelles promotions sont organisés fin novembre ou tout début décembre à l’exception de Bordeaux (mi-janvier). En cette année pas comme les autres, c’était le 9 janvier à Lille. Viendront ensuite Châlons et Bordeaux en janvier. Quant à Metz, où le confinement des étudiants été prolongé de trois semaines par décision de l’Agence régionale de santé, la Promo Me.220 pourrait ne voir le jour qu’à la fin février.

Évidemment, la participation de parents et d’archis à ces célébrations est très limitée en
nombre, voire impossible. Tous sont testés au préalable. Les grands galas qui d’habitude
accompagnent les festivités, comme à Angers, Bordeaux et Lille, sont reportés à plus tard. Et pour couronner le tout, si l’on peut dire, la fabrication des uniformes a pris un tel retard qu'à ce jour il n’est pas certain que les Promo Ch.220 et Bo.220 les aient reçus à temps pour leurs Fignos. Ailleurs, les livraisons vont s’étaler jusqu’en février…

Un jour, forcément beau, nous saurons accueillir dignement les Promos 220. Des Gadzarts de toutes générations accompagneront leurs monômes en uniforme, retrouveront les fastes de leurs galas et remercieront les Promos 219 d’avoir si bien mérité la confiance que nous avons placée en elles. Quand ? Le plus tôt possible…

Unir pour agir, fiers d’être Gadzarts.